« Bourrage des urnes au Fouta »: La colère de Farba Ngom

0
Les récentes déclarations des leaders de la coalition Yewwi Askan Wi qui ont remis en question  les suffrages obtenus par la coalition présidentielle  dans les départements de  Kanel, Matam, Ranérou et notamment Podor, continuent de faire flamber la colère des sommités politiques de Benno Bokk Yakaar.
 
En conférence de presse, vendredi au niveau de l’hôtel de ville de la commune des Agnam, Farba Ngom, le plénipotentiaire de BBY à Matam, a fermement fustigé les propos des responsables de YAW, qu’il considère comme une insulte aux populations du Fouta.
 
« Quand quelqu’un vous ment effrontément, c’est parce qu’il ne vous respecte pas et pense que vous êtes trop stupide pour connaître la vérité…Car sans désemparer et justifier leur défaite, Yewwi Askan Wi avec Ousmane Sonko en tête, n’a pas hésité à accuser Macky Sall et son ministre de l’intérieur de se fabriquer trois députés sur la liste nationale de BBY grâce au bourrage d’urnes à Matam, Podor, Kanel et Ranérou Ferlo », a-t-il annoncé.  Un manque de respect, de son avis, aux vaillantes populations de ces zones qui ont choisi librement de voter pour le président Macky Sall, comme d’ailleurs d’autres foutankais ont pris l’option de voter pour YAW. Pour affirmer, « qu’indexer les foutankais comme des bourreurs d’urnes, où un bétail électoral, demeure pour bon nombre des fils du terroir, un crime de lèse majesté du fait que la confiance entre les foutankais et le président Macky Sall, antérieure à son accession au pouvoir, a démarré depuis l’avènement de Dekaal Ngor où plusieurs collectivités du Fouta s’étaient opposées à la suprématie du président Wade».
 
 Revenant sur les propos des responsables de YAW, le député maire des Agnam, se fait prolixe à travers plusieurs questionnements. Pour demander, leur appréciation sur « les votes du Saloum, du Sine, de Diourbel, de Tambacounda, du Ndiambour, du Fouladou, de Kédougou, des citoyens sénégalais, des électeurs d’ici et de la diaspora… Et notamment des scores de YAW obtenus à Ziguinchor, Oussouye, Bignona et du vote des 6000 Matamois de  même que les nombreux sénégalais qui ont voté pour la coalition, parmi lesquels des originaires du Fouta qui vivent à Dakar, Thiès, Kaolack, Ziguinchor et dans la diaspora… Entres autres remarques brandies par le député Farba Ngom qui juge que « la lecture communautaire du leader de Pastef est abjecte et indigne du Sénégal ». 

Leave A Reply

Your email address will not be published.