Arrivée de Ousmane Sonko à Matam : le Fouta retient son souffle

0

Ce jeudi matin, l’agenda politique du département de Matam est singulièrement animé avec les différentes activités des coalitions politiques. Parmi celles-ci, on peut citer  Benno Bokk Yakaar, Yewwi Askan Wi / Wallu Sénégal et Aar Sénégal. Toutes ces coalitions sont sur le terrain pour convaincre les électeurs.
Malgré la grisaille,  un ciel toujours nuageux qui adoucit  la température, en cette période d’hivernage et la pluie qui s’est invitée , l’ambiance politique reste toujours perceptible au niveau des différents états-majors politiques. A quelques heures de l’arrivée de Ousmane Sonko, le président de Pastef et de la caravane de leur coalition, le Fouta retient son souffle face à une éventuelle confrontation. Les grandes pointes de la mouvance présidentielle  ont battu le rappel des troupes, sur l’étendue de la région pour barrer la route aux coalitions de l’opposition à Matam où elles cherchent à engranger des voix.

Le coordonnateur départemental de la coalition Benno Bokk Yakaar, Farba Ngom  clame partout « la suprématie compétitive » de la mouvance présidentielle sur ce territoire « estampillé comme un bastion du président de la république ». Ce responsable politique ne cache pas sa détermination  à conserver  cet acquis à tout prix. Dans l’autre camp,  au sein de Yewwi et Wallu, les responsables et militants veulent réserver un accueil populaire au leader du Pastef et aux personnalités de l’inter-coalition. Du moins, tout est mis en œuvre pour la réussite de l’événement. Engagés dans la dynamique de puiser dans l’électorat de Benno Bokk Yakaar, les membres de l’inter-coalition qui brandissent la volonté de reconstruire le pays, de développer les terroirs. En somme, les formations politiques de l’opposition veulent démontrer que le Fouta n’est pas  » un titre foncier de Macky Sall ».
Face à cette ambivalence qui s’est construite, où des confrontations sont redoutées, l’administration a pris les devants en renforçant la sécurité (gendarmerie et GMI) au niveau des points stratégiques des villes de Ourossogui et Matam.

Leave A Reply

Your email address will not be published.