SANCTIONS INFLIGÉES AUX OPÉRATEURS : Plusieurs associations de consommateurs soutiennent l’Artp et ouvrent le feu sur Orange

0
Plusieurs associations de consommateurs (Sos consommateurs, Acsif, Asdic, A2cn, Lcs, Modiec, Rfcp, Foscojen et Asutic) ont exprimé le soutien à l’Artp qui, par décisions n°2021-19­; 2021-20 et 2021-21 du 09 décembre 2021, a infligé des sanctions pécuniaires de 16­727­712 422 Fcfa­; 2­528­108­092 Fcfa et 1­028­466­443 Fcfa respectivement à la Sonatel (Orange Sénégal), Saga-Africa (Free Sénégal) et Expresso-Sénégal.
«Pour se défendre, les opérateurs ont développé des arguments non fondés largement relayé par la presse. Nous n’y reviendrons pas parce que l’autorité de régulation, par son directeur général et ses cadres, ont répondu largement et de manière détaillée. Cependant dès la notification de ces décisions pourtant susceptibles de recours administratifs et judiciaires, Orange Sénégal a immédiatement activé les syndicats de ses agents pour les envoyer au front pour vilipender le régulateur », dénoncent ces associations qui ajoutent : «Comme d’habitude, au lieu de se limiter à soutenir leur employeur face à une épreuve, ils ont mis en œuvre un plan d’actions tendant à discréditer l’Artp auprès du public et des autorités, en usant d’arguments mensongers et fallacieux et en posant des actes subversifs et de trouble à l’ordre public ».
En effet, renseignent les associations, ces syndicats ont soutenu que «l’Autorité de régulation du secteur des télécommunications s’acharnait sur Orange Sénégal à chaque veille d’élections­; Que la sanction mettait en péril l’équilibre financier et la survie d’Orange Sénégal ; En outre, ils ont volontairement additionné les taxes perçues sur les consommateurs et reversées à l’Etat aux pénalités qui ont été infligées­; barré et occupé des voies de circulation de Dakar dénommées «Vdn » et ils ont menacé d’aller faire un sit-in devant les locaux de l’autorité ».
«Ces Syndicats oublient que­ la sanction a frappé les trois opérateurs et non pas seulement Orange Sénégal. Que leur employeur Orange Sénégal est un multirécidiviste qui n’a jamais voulu obtempérer et donner suite aux mises en demeure de l’Autorité de régulation, de respecter les normes de qualité prévues par son cahier des charges­. C’est ainsi qu’après 2007, la dernière sanction qui lui a été infligée, par décision n0°2016-002 du 19 mai 2016 et­ s’élevant à 13­959­000­000 de francs, avait été ramenée à 1500000­000 de Fcfa grâce au recours gracieux auprès de l’Artp et non sous la pression d’un quelconque syndicat. Les plaintes et réclamations que nous, associations de consommateurs, recevons aussi bien sur la qualité des réseaux Orange et Free, confirment les manquements constatés par le régulateur », notent les associations de consommateurs qui félicitent «l’Artp pour sa démarche inclusive et contradictoire avec les opérateurs, la sélection de l’expert, l’audit qualité concernant les 14 régions du pays, le partage des résultats avec les populations ». Elles soutiennent «totalement et sans réserves l’Artp dans ses missions de régulation des secteurs stratégiques des télécommunications et des postes » et demandent «à l’Etat du Sénégal de renforcer les pouvoirs du régulateur conformément aux textes communautaires et lui demandons­ également, de reverser le montant des pénalités perçues aux consommateurs qui sont victimes des manquements des opérateurs­ ». Enfin, ces associations précisent qu’elles n’accepteront pas une «quelconque reculade de l’autorité sur les sanctions et mettent en garde «les syndicats d’Orange Sénégal » non sans les avertir qu’ils les trouveront au siège de l’Arp «s’ils tentaient une quelconque action de sit-in ou autre occupation dudit siège. Leur responsabilité est de demander à leur employeur de respecter leurs engagements contractuels et de respecter les Sénégalais et non de les narguer en persistant dans la délinquance et la récidive­ ».
Partager

Leave A Reply

Your email address will not be published.