Commune des Agnams : 17 villages reçoivent 17 motopompes et moulins à mil.(Images )

0
Le secteur agricole risque de connaitre un sacré coup de boost dans l’arrondissement des Agnams, dans les années à venir. En effet, 17 villages de cette circonscription administrative, nichés sur le delta du fleuve ont été dotés de motopompes d’une capacité variant de 200m3/h à 500m3/h. Du matériel sophistiqué gracieusement offert par le député maire des Agnams. En présence du sous préfet de l’arrondissement, du maire de Orefondé et de Dabia, les populations ont pu constater de visu la qualité des motopompes qui leur ont été offertes. C’est un grand ouf de soulagement pour les femmes notamment qui peinaient à disposer de l’eau dans leurs champs.
Selon Dieynaba Abdoul Sy ces dons sont tombés à pic. « nous sommes une population qui vit à proximité du fleuve Sénégal, c’est avec cette eau que nous parvenons à cultiver quasiment tout le temps.
Les machines motopompes que nous avions sont devenues vétustes en plus d’avoir une capacité bien réduite. Nous avions tous les problèmes du monde pour arroser nos cultures. Et avec ces motopompes puissantes que Farba Ngom vient de nous offrir, nous sommes soulagées, et nous pourrons cultiver pendant toute l’année », déclare la dame propriétaire d’un périmètre irrigué.
Pour les bourgade comme Sinthiou Diam Dior, Sylla, Ndiafane entre autres, c’est une motopompe d’une capacité de 300m3/h qui est mise à disposition.
Cette année, l’hivernage n’étant pas des plus abondants, a laissé planer le spectre d’une insécurité alimentaire dans certaines localités, fortement dépendantes des récoltes. Ainsi, le donateur a jugé nécessaire de doter l’ensemble des 17 villages composant l’arrondissement des Agnam pour parer à toute forme de crise alimentaire. Avec ces machines neuves et puissantes, l’eau du fleuve pourra être mise à profit par les populations riveraines.
De l’avis du sous préfet de l’arrondissement, présidant la cérémonie de remise tenue dans le village de Ndiafane Sorokoum au abords du fleuve séparant le Sénégal de la Mauritanie, Farba est un habitué des actions à caractère sociale. « je voudrais vous féliciter au nom du président de la république, lance-t-il en s’adressant au mécène. Je dois préciser que ce n’est ni la première fois, ni la deuxième fois qu’il pose des actes de cette nature.
Très souvent, on est ensemble dans le cadre de tournée de cette nature. Aujourd’hui, c’est le secteur de l’agriculture qui valorisé mais les autres fois, c’était les secteurs de l’éducation, de la jeunesse, de la culture qui était ciblé. Bref, vous êtes un acteur du développement. Cette journée a été exceptionnelle, car pour une seule journée offrir près de 200 millions de francs CFA, il fallait le faire », témoigne le commis de l’État.
En outre des motopompes, les 17 villages ont aussi reçu des moulins à mil électriques pour soulager les femmes dans leurs corvées. Malgré la modernité, dans certains hameaux, les femmes utilisent le pilon et le mortier pour moudre le mil. Ainsi, avec l’électrification rurale, la quasi-totalité de ces villages ont pu être électrifiés grâce au projet de l’électrification rurale.
Les moulins à mil vont être opérationnels dès réception. « Je connais ce dont les populations ont besoin et je m’y attèle pour les réaliser. Je sais que ces populations vivent de l’agriculture car elles vivent dans l’eau. Pour les aider, il fallait leur doter d’équipements pour qu’elles cultivent. Ainsi, sur engagement personnel, j’ai acheté des motopompes pour tous les villages de l’arrondissement. J’ai décidé aussi de soulager nos femmes en leur offrant des moulins à mil. Je vais aussi remettre une enveloppe de 200 mille pour permettre aux femmes de construire le bâtiment où sera logé le moulin ou bien pour payer les premières factures d’électricité », déclare le maire des Agnams.
Sudfm Matam

Leave A Reply

Your email address will not be published.