MARIAGES AU SENEGAL : Plus de 300 divorces par jour

0

Selon les chiffres de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), rapportés par Rewmi, 126.286 divorces sont enregistrés au Sénégal soit 345 séparations par jour.

Combien y a-t-il de divorces au Sénégal. Se basant sur une étude réalisée par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), il est recensé 126.286 divorces, avec une majorité de femmes, 96 049 contre 30.236 chez les hommes. Soit 345 par jour avant la cinquième année de mariage.

D’après l’étude, il est clairement établi que les femmes divorcent plus que les hommes. L’étude révèle aussi la précocité des divorces à Dakar. De nos jours, les divorces interviennent très tôt, dans les 5 premières années. Un couple sur 3 se sépare dans les premières années du mariage. Le Sénégal est passé du statut de mariage précoce au statut de mariage tardif. Les jeunes sénégalais sont les derniers à se marier en Afrique de l’Ouest.

L’étude fait aussi la radioscopie des causes de la fréquence des désunions à Dakar. Le défaut d’entretien matériel est la première source de séparation des conjoints. Il y a aussi l’arrivée d’une nouvelle épouse, l’incompatibilité d’humeur, le maraboutage et les problèmes de castes sont les facteurs responsables de la séparation des conjoints. A cela, il faudrait ajouter l’impuissance sexuelle des hommes même si l’enquête ne l’a pas révélée.

L’impuissance sexuelle peut-être une des causes de divorce. L’autre cause des divorces : les querelles avec les belles mères ou belles sœurs qui s’immiscent dans la vie de couple de leur enfant. Il y’a aussi le mimétisme et la tricherie entrainant le mensonge et le mensonge à la méfiance, la méfiance au manque de communication qui conduit inéluctablement au divorce. Il y’a beaucoup de motifs, des facteurs qui entrent en jeu et pouvant expliquer les raisons d’un divorce. Cela peut être d’ordre familial, social, économique ou même culturel parfois.

Un couple sur 3 se sépare dans les premières années du mariage

Le nombre impressionnant de cas de divorces au Sénégal inquiète plus d’un et malgré la sensibilisation au niveau des médias, des ménages continuent de se disloquer. Le Sénégal est passé du statut de mariage précoce au statut de mariage tardif. Les jeunes sénégalais sont les derniers à se marier en Afrique de l’Ouest. De nos jours, les divorces interviennent très tôt, dans les 5 premières années, soutenait la chargée de cours à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, Fatou Binetou Dial. Le taux de divorce est de 4%.

Leave A Reply

Your email address will not be published.