Gazés, chassés, arrêtés puis libérés: Barth, Sonko et Gakou ratent le coup de mars

0

Gazés, chassés, violentés et arrêtés avant d’être libérés, les opposants Barthélemy Dias, Ousmane Sonko et Malick Gakou ratent le coup de mars, à en croire Les Echos.

Au-delà du procès de Barthélemy Dias qui est reporté au 1er décembre prochain, il y a eu des échanges de propos durs entre ce dernier et les gendarmes.

Partout où ils voulaient passer, les forces de l’ordre, en nombre impressionnant leur ont barré la route. Des pneus brûlés sur la Vdn, mais la situation est vite maîtrisée par les gendarmes.

Le maire de Mermoz Sacré Coeur, Barthélemy Dias jure qu’il ne répondra plus à la justice dans le cadre de cette affaire.

Leave A Reply

Your email address will not be published.