Après avoir été gazé, Guirassy sort du silence : « Nous retournerons à la préfecture… »

0

Les affrontements opposant les militants du député Moustapha Guirassy aux forces de l’ordre à la préfecture de Kédougou ne semblent pas connaître leur épilogue. En effet, le Parlementaire exige la libération de ses militants.

 

« S’il y a des blessures, si le sang coule et s’il y a des dégâts matériels, le préfet est responsable. On exige la libération immédiate et sans conditions des jeunes arrêtés. Nous retournerons à la préfecture pour demander au préfet de partager avec nous ces informations et vérifier les dossiers un par un, car je suis dans mon droit et la coalition est dans son droit car un préfet peut se tromper, oublier et même être corrompu », a dit M. Guirassy, selon Dakar matin.

« Nous allons nous défendre car parmi nous, il y a des Sénégalais épris de justice. À cet effet, je lance un appel à tous les patriotes, démocrates, à tous les Sénégalais de tout bord pour défendre la nation, l’impunité et cette forfaiture », a-t-il lancé.

Pour rappel, lors des échauffourées, qui se sont déroulés, hier, six blessés ont été dénombrés, dont deux dans un état grave. Du côté des forces de défense, un policier a été blessé.

Leave A Reply

Your email address will not be published.