« Si la relation Afrique-France était une marmite, sachez qu’elle est très sale »

0

ldaa KOAMA, a représenté le Burkina au Sommet de Montpellier d’hier. Sa prise de parole a été très remarquée. Nous vous proposons un extrait.

«Le vocabulaire est inadapté, dépassé, dévalorisant qui réside encore dans vos discours et dans  celui de vos institutions lorsque vous vous adressez à l’Afrique ou lorsque vous levez des fonds  pour l’Afrique. Parmi ces expressions: l’aide au développement.

Monsieur le président, l’aide, tan qu’elle n’aide pas, elle n’amène pas à se départir de l’aide, comme dit Sankara, il faut s’en débarrasser. Ce type d’aide là rend esclave. Il empêche les populations à s’en sortir elles-mêmes par leurs propres capacités parce qu’elles peuvent le faire monsieur le président et vous devrez le savoir. Le meilleur est en chacun de nous, quelle que soit votre origine (…) Ça fait près d’un siècle que l’aide au développement se balade en Afrique : ça ne marche pas.

Si la relation entre les pays d’Afrique et la France était une marmite, sachez qu’elle est très sale cette marmite. Elle est sale de reconnaissance légères, des exactions commises,  de corruption de non transparence de vocabulaire dévalorisant. Monsieur le président, je vous invite à la récurer par des actions concrètes. Si vous refusez de récurer, je ne mangerai pas,  nous ne mangerons pas, l’Afrique ne mangera plus. Le repas sera prêt, vous serez le seul à table avec un appétit difficile.

Leave A Reply

Your email address will not be published.