Atepa (aussi) épinglé dans les « Pandora Papers »

0
Pierre Atépa Goudiaby a été épinglé par l’enquête des Pandora Papers. L’architecte sénégalais est cité dans une «sulfureuse liaison russe» dans le secteur minier au Niger, selon le site cenozo.org visité par Seneweb.
 
C’est en 2007, dans les Îles Vierges Britanniques, sous la direction des prête-noms basés à Chypre – un paradis fiscal qu’affectionnent tant les Russes – que la société Semmous Lion Mining Ltd voit le jour. 
 
Par l’entremise de Sergey Matveev, Dmitry Bakaev, elle posera ses valises au Niger, sous le régime de feu président Mamadou Tandja.
 
En collision avec la présidence du Niger, elle capte, selon un rapport du département d’État américain, une dizaine (10) de permis d’exploration minière.
 
Dans ce dossier au parfum russe, l’on découvre Pierre Atepa Goudiaby, le magnat sénégalais de l’architecture au passeport diplomatique sur lequel est inscrit «conseiller spécial de SEM le Président de la République» ; Frank Timis, très connu en Afrique pour ses scandales dans le secteur minier et des “porteurs d’eau” des autorités nigériennes.
 
C’est l’histoire de cette sulfureuse connexion russe dans le secteur minier au Niger que retrace la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO) en collaboration avec le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), qui se sont associés de par le monde, à plus de 600 journalistes de 150 médias pour éplucher 11,9 millions de dossiers confidentiels impliquant des dizaines de pays.
 
C’est par le truchement de la banque russe Gazprom Bank, un établissement sanctionné pour son implication dans le blanchiment de milliards de dollars d’argent russe, que les deux précurseurs venus du Grand Ours (Sergey Matveev, Dmitry Bakaev) ont créé dès 2007 la société offshore Semmous Lion Mining Ltd.  
 
L’on apprend, par ailleurs, que la société de Atepa, «grâce à ses accointances avec certaines personnalités du régime de l’ancien président Tanja», avait décroché cinq permis d’exploration dans le secteur minier au Niger.
 
Ce, en violation du Code minier nigérien qui dit pourtant que «le permis de recherches est attribué par arrêté du ministre chargé des Mines sur proposition du Directeur des Mines au demandeur ayant présenté une demande conforme aux exigences du Code minier et ayant les capacités techniques et financières suffisantes». 
 
Atepa utilisé comme « prête-nom » pour créer Groupe Russia
 
Curieusement la même année 2007 est créée la société Atepa Group Russia au nom du sénégalais Pierre Atepa Goudiaby servant de prête-nom.
 
Cette société, grâce à ses accointances avec certaines personnalités du régime de l’ancien président Tandja, parvient à décrocher 5 (cinq) permis d’exploration (Touaret 1, 3 et 4 ; ainsi que Assara 4 et Dabala). 
 
Une autre société dénommée River Universal Tradings, capte, elle aussi, 5 (cinq) permis d’exploration (Touaret 1, 3 et 4 ; ainsi que Assara 4 et Dabala 5). 
 
Ces deux sociétés (River Universal Tradings et Atepa Group Russia) transfèrent leurs permis (10 au total) a Semmous Lion Mining Ltd.
 
Sous la gouvernance d’Issoufou Mahamadou (à partir avril 2011), le même mode opératoire de délivrance de permis miniers connu sous le régime Tandja a été poursuivi.
 
C’est ainsi qu’en 2012, le Nigérien Habib Paul Ibra Kabo, devient, ainsi que 5 Russes, copropriétaire de Semmous Lion Mining Ltd, comme le dit le document du cabinet d’avocat Trident Trust Company.

Leave A Reply

Your email address will not be published.