Les impôts bloquent les comptes bancaires de la SENTV: Dmedia dénonce un “acharnement politique”…

0

Les impôts viennent de bloquer tous les comptes bancaires de la SEN TV. Ceci par le biais d’un ATD N”00581“, informe l’administration du Groupe Dmedia.

 

Macky pointé du doigt…

Une initiative qui, selon le Groupe de Bougane, “est le fruit d’un acharnement purement politique d’inspecteurs des impôts et domaines du Centre des Moyennes entreprises (CME). L’administration fiscale est ainsi utilisée par le régime de Macky Sall pour bâillonner le Groupe DMEDIA qui n’a de tort que d’avoir une ligne rédactionnelle qui n’est pas du goût des tenants du pouvoir“.

Près de deux milliards réclamés par les impôts…

Avant de poursuivre : “Aujourd’hui les impôts réclament près de deux milliards de nos francs à la chaîne de télévision du Groupe Dmedia alors que toutes les entreprises de presse ont bénéficiés d’une remise gracieuse durant cette même période. Malgré cette amnistie, des inspecteurs des impôts partisans dans leur démarche nous ont adressés une taxation d’office dont eux seuls détiennent les critères. Cette énième tentative a pour but d’asphyxier le Groupe DMEDIA. Nous prenons l’opinion sénégalaise et la diaspora à témoin“.

Le régime de Macky Sall n’est pas à son premier coup d’essaie…

Selon les membres du conseil d’administration du Dmedia, le régime de Macky Sall n’est pas à son premier coup d’essaie. Non sans rappeler qu’ “En début 2020, le CNRA a coupé le signal de la Sen Tv pour des raisons fallacieuses liées à la publicité sur le “Xessal”. En octobre dernier, l’ARTP avait menacé de couper le signal de la SEN TV pour des redevances de près de 2 milliards. En mars 2021 avec les manifestations notées sur toute l’étendue du territoire , le CNRA avait coupé le signal de la SEN TV pour faire plaisir à sa majesté“.

Prétexte…

Sur ce, ils estiment que “cette nouvelle tentative de déstabilisation du groupe Dmedia ne passera pas. Il est important de signaler que l’engagement citoyen du propriétaire du Groupe Bougane Gueye, ne saurait être un prétexte pour asphyxier une entreprise de groupe de presse qui emploie des centaines de chefs de famille sénégalais. Le Groupe Dmedia usera de tous les moyens légaux et réglementaires pour défendre son outil de travail qui est au service de la démocratie et de l’intérêt supérieur de la nation Sénégalaise“.

Leave A Reply

Your email address will not be published.